Header
  Accueil puce EMPATHIE puce Livres sur l’empathie...
 

Livres sur l’empathie



ESSAIS

Baudrit Alain (2014), La relation d’aide dans les organisations santé, éducation, travail social, De Boeck.

Bauer Joachim (2012). Pourquoi je ressens ce que tu ressens : la communication intuitive et le mystère des neurones miroirs, Guy Trédaniel.

Berthoz Alain et Jorland Gérard (dir.). (2004). L’empathie, Paris, Odile Jacob. L’empathie vue par divers experts : psychologues, neurophysiologue, éthologue, philosophe.

Brugère Fabienne (2014), Le sexe de la sollicitude, Le Bord de l’eau.

Brugère Fabienne (2014), L’éthique du care (édition de poche), PUF.

Centre culturel international. Colloque 2011 (2014) L’empathie au carrefour des sciences et de la clinique, Doin.

Chavel Solange (2012). Se mettre à la place d’autrui : l’imagination morale, Presses universitaires de Rennes.

Collectif (2014), Les discours de la sympathie : Volume 1, Enquête sur une notion de l’âge classique à la modernité, Hermann.

Collectif (2014), Les discours de la sympathie : Volume 2, Enjeux philosophiques et migrations conceptuelles, Hermann.

Cungi Charly (2006). L’alliance thérapeutique (1DVD), Paris, Retz.

Dalaï-Lama 14 (2014), Au-delà de la religion : Une éthique de la compassion, Fayard.

de Waal Frans (2010). L’âge de l’empathie : Leçons de nature pour une société plus apaisée, Editions Les liens qui libèrent.
Contrairement aux idées reçues, de nombreux animaux sont prédisposés à prendre soin les uns des autres, à s’entraider et, dans certains cas, à se mobiliser pour sauver la vie des autres. L’empathie et la coopération, au cœur de la vie sociale de nombreuses espèces, seraient-elles le fondement de l’existence humaine ?

Dupuis Michel (2013), Le soin, une philosophie : Choisir et vivre des pratiques de reconnaissance réciproque, S Arslan.

Favre Daniel (2006). Transformer la violence des élèves : Cerveau, motivations et apprentissage, Paris, Dunod. L’auteur a réalisé de nombreuses recherches de terrain qui démontrent que l’"alphabétisation émotionnelle" peut efficacement prévenir et stopper la violence à l’école.

Fiat Eric et Geoffroy Michel (dir.) (2009). Questions d’amour : De l’amour dans la relation soignante, Lethielleux.

Fustier Paul (2005). Le lien d’accompagnement : Entre don et contrat salarial, Dunod.

Garrau Marie et Le Goff Alice 52012). Politiser le care ? Perspectives sociologiques et philosophiques, Le bord de l’eau.

Gefen Alexandre et Vouilloux Bernard (Dirs.) (2013), Empathie et esthétique, Hermann.

Gilbert Paul, Kunzang Choden (2015), Pleine conscience et compassion : Approches théoriques et applications thérapeutiques, Elsevier Masson.

Gilligan Carol (2008). Une voix différente : Pour une éthique du care, Paris, Flammarion.

Gilligan Carol, Hochschild Ariel Russel et Tronto Joan (2013), Contre l’indifférence des privilégiés, A quoi sert le care, Payot.

Hoffman Martin (2008). Empathie et développement moral : Les émotions morales et la justice, PUG.

Le Goff Alice (2013), Care et démocratie radicale, PUF.

Lecomte Jacques (2012). La bonté humaine. Altruisme, empathie, générosité, Odile Jacob.
Cet ouvrage Cet ouvrage est divisé en deux parties.

La première partie présente ce fait : la bonté s’exprime dans des situations où l’on s’attendrait bien plus à la violence et à l’égoïsme. Chaque chapitre de cette partie associe des résultats de recherches scientifiques (surtout issues de la psychologie sociale, de la sociologie, de la criminologie et de l’histoire) avec des histoires de vie.

La seconde partie s’efforce de comprendre les racines profondes de cette aptitude à la bonté chez l’être humain, au travers de connaissances en préhistoire et primatologie, en anthropologie, en psychologie du bébé et du jeune enfant, en neurobiologie et en économie expérimentale. Cette partie a donc pour objectif de poser quelques fondements majeurs sur lesquels il est possible de construire une conception à la fois optimiste et réaliste de l’être humain.

Miller William R. et Rollnick Stephen (2006). L’entretien motivationnel : Aider la personne à engager le changement, InterEditions. Un complément indispensable au livre de Carl Rogers (voir ci-dessous). Les auteurs ont mis au point une méthode simple dont l’efficacité est aujourd’hui démontrée par des dizaines de recherches scientifiques.

Modak Marianne et Bonvin Jean-Michel (Dirs.) (2013), Reconnaître le care : un enjeu pour les pratiques professionnelles, EESP.

Molinier Pascale, Laugier Sandra, Paperman Patricia (2009). Qu’est-ce que le care ? : Souci des autres, sensibilité, responsabilité, Payot.

Pandelé Sylvie (2008). La grande vulnérabilité : Fin de vie-Personnes âgées- Handicap, Esquisse d’une éthique de l’accompagnement, Editions Seli Arslan.

Petit Emmanuel (2013), L’économie du care, Puf.

Rifkin Jeremy (2012). Une nouvelle conscience pour un monde en crise : vers une civilisation de l’empathie, Actes Sud. (format poche)

Rizzolatti Giacomo et Sinigaglia Corrado (2008). Les neurones miroirs, Paris, Odile Jacob.

Rogers Carl (2008). La relation d’aide et la psychothérapie, Paris, ESF. Un TRES grand classique. Pour Rogers, trois attitudes sont à la base de l’efficacité thérapeutique : l’empathie, l’acceptation inconditionnelle et l’authenticité.

Rothier Bautzer Eliane (2013), Le care négligé : Les professions de santé face au malade chronique, ESTEM.

Schmitt Michel (Dir.) (2013), Bientraitance et qualité de vie : Prévenir les maltraitances pour des soins et une relation d’aide humanistes, Elsevier Masson.

Szymkowiak Mildred (Dir.) (édition de poche) (2015), Autrui, GF.

Teneau Gilles (2014), Empathie et compassion en entreprise, Iste éditions.

Tisseron Serge (2010). L’empathie au coeur du jeu social, Albin Michel.
Selon l’auteur, la capacité d’empathie est inhérente à l’espèce humaine. Mais l’être humain peut également mettre son empathie en sommeil. Manifester de l’empathie, c’est notamment faciliter la construction d’une société fondée sur la solidarité, et non sur la peur.

Tronto Joan (2009). Un monde vulnérable : Pour une politique du care, La Découverte.

TEMOIGNAGES

Colson Hubert (2009). Pétrir la vie : Un psychanalyste se bat pour sa propre survie et celle de sa patiente, Payot.

Comment un psychanalyste atteint d’un cancer trouve dans son interaction thérapeutique avec une patiente les ressources psychiques pour survivre en même temps qu’il permet à celle-ci d’aller mieux.

Delfieu Dominique (2006). Les draps blancs : A Anna Vollard, Eska. Ce livre est le récit de l’accompagnement d’une femme d’une quarantaine d’années, atteinte d’un cancer en phase terminale, par une médecin généraliste, spécialisée en cancérologie.

Eymeri Frédéric (2006). Instants de grâce : Un regard différent sur l’humanitaire, Paris, Presses de la Renaissance.

Ganter Jacqueline-Marie (2006). Mourir pour vivre ou l’aventure de Thomas, éditions Do Bentzinger. L’auteur, infirmière hospitalière puis de santé scolaire, relate ici l’accompagnement d’une vie, à la suite de la découverte d’une maladie grave.